La place de l’art dans l’architecture

L’architecture moderne n’a guère de similitudes avec l’architecture que l’on dit « classique ». L’art architectural contemporain semble parfois avoir été délaissé à la faveur d’une urbanisation standardisée. Peut-on pour autant dire que l’architecture moderne a abandonné tout esthétisme ?

Une démarche artistique toujours présente

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la destruction des différentes villes européennes a généré une énorme entreprise de reconstruction. Pressé par le temps, traumatisé par les conflits, on a reconstruit dans l’urgence, celle de reloger les peuples. L’architecture, en pleine crise identitaire, était alors à la recherche d’un nouveau style, de nouveaux repères et a rejeté en masse les préceptes du passé pour s’inscrire en totale rupture. Pourtant, cette crise et ces recherches ne sont pas synonymes d’une disparition de l’esthétisme dans l’architecture moderne. Aujourd’hui, de nombreuses constructions, d’ordre privé ou public, se veulent être de véritables œuvres d’art mais, actuellement, ce sont souvent les prouesses techniques qui priment. Le travail de nouveaux matériaux, les nouvelles préoccupations et les choix qui en découlent aboutissent à la création d’un nouvel esthétisme et ce, même s’il ne ressemble pas à celui de l’architecture classique. L’architecture moderne et ses créations restent donc le fruit d’un questionnement, d’une réflexion de l’homme par rapport à un paysage, par rapport à un projet et ceci s’apparente encore et toujours à une démarche artistique.

Les limites

Cependant, l’art n’est pas toujours présent au cœur de l’architecture moderne et ce, pour des raisons pratiques qui n’ont aucun rapport avec l’esthétisme d’un bâtiment. En effet, bien des constructions actuelles, et même lorsqu’elles sont le fruit d’une réflexion architecturale particulière, échappent souvent à leurs créateurs. Elles sont construites par des ingénieurs, par des artisans qui n’ont pas les mêmes préoccupations, ni les mêmes buts que les artistes. Aujourd’hui, beaucoup de facteurs entrent en compte lorsque l’on entreprend de bâtir un monument. On parle bien entendu de mesures de sécurité, de respect des éventuels règlements et l’on pense souvent à la fonctionnalité du bâtiment avant de considérer son existence en tant que création artistique.

Image: Fotolia, 23397497, Jeanette Dietl

Similar Posts: